Nos actions depuis la rentrée

25/10/2015 09:57

 

Depuis la rentrée, plusieurs habitants nous ont sollicité pour nous demander de les aider à résoudre un problème auquel ils étaient confrontés.

 

La première sollicitation est venue d'une famille, rupismaurienne depuis 15 ans, installée en mobil home, caravane, sur un terrain leur appartenant mais situé en zone inondable.

ERDF venait de leur couper le branchement électrique au motif qu'il s'agissait d'un branchement provisoire qui avait trop duré, alors même que leur contrat de distribution avec EDF avait été renouvelé au mois d’août. Une autre famille était elle aussi menacée de coupure pour les mêmes raisons.

 

Le dossier était complexe, la mairie et ERDF se renvoyant la balle, aucun ne voulant prendre la décision de faire réinstaller ce compteur. Durant 3 semaines, nous avons été auprès de ces familles, les aidant dans leurs démarches. Elles ont fait circulé une pétition qui a rassemblé de nombreuses signatures et a témoigné ainsi de la bonne intégration de ces familles dans notre village.

 

Avec l'aide du Collectif Citoyens de Rochemaure (CRCR), et avec notre appui, les familles ont obtenu gain de cause jusqu'en juillet 2016, le temps de trouver avec la mairie une solution définitive. L'électricité leur a été remise, aucune coupure nouvelle devrait intervenir d'ici l'été 2016 pour l'ensemble des familles de la Plaine.

 

Nous avons demandé au maire de nous associer (ainsi que ceux qui sont intervenus pour ces familles) dans la recherche de solutions permettant à ces personnes qui ont un mode d'habitat différent du nôtre, de conserver leur place au sein de notre village.

 

La 2° sollicitation est venue d'habitants qui nous ont fait remarquer que l'abri bus de la CITÉ DU BARRAGE ne protégeait pas les enfants en cas de pluie. Ouvert sur le coté sud et devenu trop petit suite à l’installation de nouvelles familles dans ce quartier, les enfants ne sont pas protégés et se retrouvent trempés pour aller à l'école. Nous avons alerté le maire sur cette situation et lui avons demandé d'intervenir rapidement, l'hiver approchant.

 

Nous pensons que notre rôle d'élus est d'aider, dans les limites de ce qui nous est possible de faire, les personnes à résoudre leurs problèmes. Nous ne pouvons pas tout régler, mais au moins nous devons essayer dès lors qu'il s'agit de l'intérêt général ou du respect des droits fondamentaux.