Notre intervention lors du Conseil Municipal reprend un certain nombre des élements que nous avons développé tout au long de l'instruction du PLU

Si nous devons sortir du RNU qui fragilise l’urbanisme, de nombreux points nous inquiètent .

Ce PLU favorise l’éclatement de Rochemaure en trois entités : l’une tournée vers le Teil avec le développement de Chauvière , l’autre tournée vers Meysse avec des constructions au plus près de Meysse . Nous aurions soutenu un travail évitant que l’étendue inattendue du PPRMVT n'apporte d'importantes restrictions condamnant le centre village à moyen terme : Après la réduction dans le PLU du périmètre potentiellement constructible dans le centre ancien, le PPRmvt (Plan de Prévention des risques de mouvement de terrain, dont les contraintes sont traduites dès maintenant dans les règlements et documents d’urbanisme vient définitivement interdire les constructions, reconstructions et même les modifications dans le versant ouest des rues de la Violle et du Faubourg ainsi que sur une partie au quartier du château.

 

Ensuite il y a tout ce que nous avons déjà exprimé lors de l’enquête publique et que nous n’avons pas détaillé mais que nous avons souhaité rappeler

- L’arrivée de la déviation de la 102 qui n’est pas prise en compte

- La non prise en compte des ressources en eau de la commune

- Le fait que le règlement interdit toute installation de mobil home ou de caravane sur la commune ce qui empêche de trouver des solutions aux habitants de la plaine et qui stigmatise un mode de vie différent.

- S’agissant des ER, nous avions fait également un certain nombre de remarques. L’absence d’ER suffisantes sur le chemin du château n’est pas cohérent avec le développement touristique de ce secteur.

- Sur les OAP, il n’est pas acceptable de voir en apparaître de nouvelles après l’enquête publique :L’OAP du champ de tir. La volonté de faire un EHPAD à la Roche Noire Pourquoi un EPHAD plutot qu’ une résidence adaptée ? Nous demandons où et quand a été travaillé ce projet ? On nous répond qu’il s’agit d’un projet privé sur un terrain appartenant à un particulier. Nous demandons si un projet privé donc très cher, de plus éloigné du centre répond aux besoins des habitants?.Nous regrettons que ce projet apparaisse dans le PLU sans réflexion préalable sur les besoins des rupismauriens vieillissants ou dépendants

-Il a été maintenu une zone activité économique à la cité du barrage alors qu’elle n’est pas prévue au niveau intercommunal et que de ce fait l’aménagement en sera plus difficile. Pourquoi ?

- L’introduction déjà très limitée d’obligations à la charte « village de caractères », est déjà pervertie par le projet d’un parking au sud dans la perspective même du château.

Le PLU aurait été une occasion de penser le futur de Rochemaure, de définir un projet urbanistique pour notre village, de conjuguer un avenir entre tourisme, residentiel et activités . Ce PLU n’ouvre aucune perspective. Au contraire il referme Rochemaure sur lui même, asphyxie son centre . Par là même, il va fragiliser non seulement les propriétaires dont la valeur des biens diminue, mais également à terme la commune, son patrimoine historique ne pouvant que se dégrader et les recettes fiscales allant diminuer du fait de la baisse de la valeur des biens immobiliers.

Plutôt que de chercher à redynamiser le centre ancien qui se dégrade, ce projet de PLU le condamne.

Nous terminons notre intervention en demandant à la majorité de réfléchir à la question suivante :. Vous allez voter un PLU qui n’est pas satisfaisant, dans lequel il y a encore de nombreux manques liés à l’absence du PPRmvt, (Plan de Prévention des Risques Mouvements de Terrains) mais qui nous l’entendons bien est préférable que de rester en RNU.

Pour autant il nous semble indispensable que dès le vote de ce PLU soit lancée une procédure de sa révision qui permettra de poursuivre le travail et supprimer les incohérences restantes .

Notre village a besoin de préparer son avenir, sans attendre une nouvelle municipalité dans 2 ans !

Le maire nous répond alors que le travail va continuer avec l’ AVAP.

Pour ces raisons et pour toutes celles que nous avons déjà développé lors des différentes phases de ce PLU,

 

URBANISME

RENDU DU DIAGNOSTIC SUR LES ENJEUX DE MOBILITE ROCHEMAURE MEYSSE

Notre analyse

lettre à CEREMA sur l-étude de circulation à Rochemaure

Le document de présentation de CEREMA

CeremaCE_Rochemaure_ReuCD072018Etat existant_

____________________________________________________________________________________________________

 

PLU: Consultez la contribution du groupe RAV à l'enquête sur le PLU.

L'analyse des documents que notre groupe a menée a  permis de mettre en évidence, les insuffisances  et les contradictions contenues dans le projet de PLU.

En conséquence, nous demandons au commissaire enquêteur d'émette un avis défavorable au projet de PLU présenté par la majorité.

Février 2018 Contribution du groupe RAV à l-enquête publique sur le PLU de Rochemaure-1.pdf (5093800)

 

________________________________________________________________

Etude sur les enjeux et les mobilités des traversées de Rochemaure et de Meysse.

En tant qu'élus nous avons déposé la contribution suivante

écrit RAV septembre 2017 .pdf (128772)

N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques

__________________________________________________________________________________

ETUDE SUR LES ENJEUX ET LES MOBILITES DES TRAVERSEES DE ROCHEMAURE ET MEYSSE

L'étude a été lancée . Réalisée par la CEREMA, elle a pour objectif

- d'avoir un diagnostic complet et factuel

- de développer une vision partagée des besoins

- de définir l'essentiel des réponses possibles

La phase de diagnostic  est actuellement en cours. Le cabinet procède à des comptages, rencontre des acteurs locaux. Un registre a été mis à disposition en mairie  pour recueillir l'avis des rupismauriens.

N'hésitez pas à aller exprimer vos constats, remarques et propositions.

____________________________________________________________________________________________________

 PLAN LOCAL D'URBANISME

Le projet a été présenté le 20 Mai 2016 aux habitants. Nous avons analysé les documents et fait nos remarques sur le cahier de doléances à l'attention du commissaire enqueteur.

plu cahier doleances.pdf (115684)

N'hésitez pas vous aussi à aller inscrire vos remarques en mairie.

Les  habitants de MEYSSE invités à donner leur avis sur le futur de leur village.

La commune de Meysse invite les habitants à la salle polyvalente, le samedi 26 septembre, de 9 heures à midi, pour venir débattre et parler du devenir de Meysse, dans le cadre de l'étude de stratégie urbaine, lancée par la commune au printemps dernier. Un atelier/débat est organisé avec tous les habitants qui souhaitent discuter et débattre du futur de Meysse. Il sera question d'imaginer, avec tous, le Meysse de demain, en abordant plusieurs thématiques telles que le logement, l'environnement, les espaces publics et la circulation.( annonce parue dans le Dauphiné Libéré)

A quand la même démarche participative à Rochemaure ?

https://rochemaure-avec-vous.fr/_files/system_preview_detail_200000401-036940461f/dessin%20c-est%20quoi%20la%20d%C3%A9mocratie.jpg

ÉTUDE SUR UNE DÉVIATION ?


Dans le cadre de son futur schéma d'aménagement routier, le Conseil Général a proposé aux élus de Rochemaure de lancer une ETUDE sur une éventuelle déviation du centre de Rochemaure.
« Quels sont les problèmes liés actuellement à la circulation en centre ville ? Si la déviation se faisait,quelles en seraient les conséquences pour le commerce local, pour les futurs riverains, pour les agriculteurs ? Où la déviation pourrait-elle passer ? Combien coûterait-elle ? Qui payerait ? »…
Ce sont quelques unes des questions qui sont traitées dans ces études préliminaires.

Les craintes des uns et les attentes des autres doivent pouvoir etre apportées librement au dossier de l'étude.

Sans aucune concertation avec l'ensemble des élus du Conseil Municipal ni avec les habitants, le maire n'a pas accepté cette proposition d’Etude

Nous avons organisé deux réunions publiques à ce sujet en octobre et novembre.

Nous continuons à suivre de près ce dossier.